Anecdotes 451 à 500 – Blogs et autres

451 à 500 anecdotes sur mes blogs et mes divers contenus

Attention, ces anecdotes révèlent les contenus de certaines de mes créations, ne les lisez pas si vous n’avez pas d’abord lu les contenus liés.

Lien vers les anecdotes précédentes :

Anecdotes 401 à 450 – Blogs et autres


Anecdotes sur les critiques (suite) :

Dungeon Keeper (Mobile) – Micro-Critique :

Dungeon Keeper - Micro-Critique - Édition Putaclic

Anecdote n° 451 : La micro-critique de Dungeon Keeper sur mobile est ma première à se focaliser sur l’humour.

Anecdote n° 452 : Toute la partie avec l’imitation de D4rkMordsTaMort69 a été écrite comme l’opposé de mes critiques. Il n’y a aucune objectivité ni la moindre forme d’argument un tant soit peu crédible, il n’y a aucun respect des opinions d’autrui, le tout est ridiculement court et survole tous les détails, et la qualité de l’écriture est absolument catastrophique et non corrigée. Le tout a également été écrit comme l’exact opposé de mon opinion sur le jeu.

Anecdote n° 453 : D4rkMordsTaMort69 qui prétend qu’être « dark et sombre » (ce qui veut dire la même chose) le rend crédible est en référence à D4RKSASUKE69 qui utilise ces termes comme des compliments envers lui-même.

Anecdote n° 454 : Le « DRAAAA » utilisé par D4rkMordsTaMort69 est une autre référence à Cortex qui utilise très souvent cette onomatopée notamment au début de ses vidéos.

Anecdote n° 455 : D4rkMordsTaMort69 qui dit « T’entends !? » est en référence au Roi Heenok qui dit ça très fréquemment quand il s’exprime.

Anecdote n° 456 : Le titre de la section Graphismes dans la critique de D4rkMordsTaMort69 est écrit « GRASphismes », et est donc un jeu de mots sur le mot « gras » et le terme « graphismes ».

Anecdote n° 457 : Cette même section Graphismes est une moquerie des personnes obsédées par les graphismes dans les jeux vidéos, personnes tant passionnées par les graphismes qu’elles en viennent à dénigrer tout jeu qui n’atteint pas l’excellence visuelle. D4rkMordsTaMort69 reprend donc la plupart des arguments les plus caricaturaux de ces personnes, et celui-ci utilise même le terme « graphiques » au lieu de « graphismes » ce qui est une erreur faite assez fréquemment par certains joueurs.

Anecdote n° 458 : Cette partie sur les graphismes se moque aussi légèrement des opposants aux personnes dévouées aux graphismes, et surtout des personnes qui qualifient n’importe quel jeu de « film interactif » dès que celui-ci a un peu trop de cinématiques et moins d’interaction que dans un jeu moyen.

Anecdote n° 459 : Dans une caricature des joueurs prépubères les plus immatures qui dénigrent souvent des jeux souvent considérés comme dédiés aux hardcore gamers, D4rkMordsTaMor69 se moque des sagas The Legend of Zelda, Metroid, Pokémon, Sonic, Dungeon Keeper, DOOM, Mario, et Half-Life. Et en retour, il applaudit des jeux comme Call of Duty, FIFA, Fortnite, Grand Theft Auto, ou Assassin’s Creed et les jeux mobiles qui sont parmi les jeux les plus souvent considérés par les joueurs comme étant joués exclusivement par des casuals.

Anecdote n° 460 : En plus de franciser les noms des jeux tout juste mentionnés et de faire des jeux de mots ridicules sur la plupart d’entre eux (comme « DOUDOUM » qui est un mélange entre « DOOM » et « doudou »), D4rkMordsTaMor69 écrit « Busby » au lieu de « Bubsy ». Ceci est en référence à une émission d’E=M6 de 1993 consacré aux jeux vidéos dans laquelle Mac Lesggy a prononcé le nom de Bubsy par erreur de la même façon. Cette émission a d’ailleurs fait l’objet d’un Hard Corner hors-série qui a légèrement popularisé cette erreur.

Anecdote n° 461 : D4rkMordsTaMor69 fait également référence juste après à une autre erreur de l’émission où Mac Lesggy a appelé Mario : « le petit livreur de pizza, Super Mario », alors que Mario est un plombier. Cette erreur fut certainement la partie la plus mémorable de l’épisode du Hard Corner sorti autour de l’émission.

Anecdote n° 462 : La façon dont « PlayStation » est écrit dans le texte de D4rkMordsTaMor69 (« Plaiestayecheune » et « Plaistécheun ») est en référence à la façon bien française dont certaines personnes prononcent le nom des consoles de Sony.

Anecdote n° 463 : Cette section sur les graphismes se moque également des joueurs ne jurant que par les consoles et jeux dits « matures » et réalistes et qui dénigrent tous jeux qui ont un air un tant soit peu enfantin et/ou trop coloré. La communauté de la PlayStation 4 est notamment celle qui contient le plus grand nombre de ces individus à l’heure actuelle de la même manière que le fut SEGA il y a plusieurs générations de consoles auparavant. Ce genre de comportement est surtout influencé par le marketing des constructeurs, comme Sony et SEGA qui vendent leurs jeux comme des œuvres matures et pour adultes, et Nintendo qui a un peu trop tendance à essayer de s’adresser au plus jeune public.

Anecdote n° 464 : D4rkMordsTaMort69 se moque également du jeu vidéo sur PC et de ses joueurs, ce qui reprend évidemment des clichés sur les PC souvent utilisés par des joueurs sur consoles biaisés contre le jeu sur PC.

Anecdote n° 465 : D4rkMordsTaMort69 fait souvent des pléonasmes quand il parle. Par exemple, il dit « parfaitement parfait », « pour commencer le commencement », ou « maintenant au moment présent ». Ceci est à nouveau en référence à D4RKSASUKE69 qui avait tendance à faire parfois des pléonasmes, comme « précédemment de manière précédente » qui est d’ailleurs repris par D4rkMordsTaMort69.

Anecdote n° 466 : La dernière partie sur les graphismes par D4rkMordsTaMort69 est intégralement composée d’émoticônes qui évoquent de l’argent et des bénéfices en croissance. Tout ceci est une taquinerie supplémentaire sur Electronic Arts et sur leur apparente grande passion pour l’argent.

Anecdote n° 467 : D4rkMordsTaMort69 qui dit « sa mère qui boit du sprite sa mère » est en référence à la célèbre insulte « vos daronnes elles boivent du sprite sa mère » prononcée en 2017 par un jeune garçon contre les forces de l’ordre.

Anecdote n° 468 : Le titre de la section Scénario qui est écrit « Scenesnario » est un mélange entre le mot « scènes » (en référence aux scènes cinématiques) et entre le mot « scénario ».

Anecdote n° 469 : L’utilisation d’une quantité exagérée de « R » dans plusieurs « MDR » de D4rkMordsTaMort69 est en référence à la façon dont de nombreuses personnes (principalement très jeunes) écrivent cette abréviation. Je l’ai surtout mis là pour m’en moquer, comme je n’aime pas cette exagération qui n’a absolument aucun sens surtout quand on prend en compte la signification de chaque initiale.

Anecdote n° 470 : Le titre de la section Durée de vie se terminant par un emoji effrayé et un « l » barré fait que le titre ressemble à « Durée de viol ». Ceci est une métaphore bien sombre -et de très mauvais goût- sur ce qu’Electronic Arts font au porte-monnaie et à la passion des joueurs dans le jeu.

Anecdote n° 471 : Le titre de la section Gameplay est écrit « Gaymeplaie », ce qui est un jeu de mots tout bête sur la prononciation presque identique de « gay » et du « ga » de « gameplay ». Ceci n’est là que pour reprendre l’orthographe abominable de D4rkMordsTaMort69. La fin du titre est également écrite « plaie », ce qui est une pique supplémentaire sur le jeu.

Anecdote n° 472 : L’apparition de Bleu est simplement causée par un jeu de mots stupide sur son nom et sur les termes « carte bleue » prononcés par D4rkMordsTaMort69.

Anecdote n° 473 : Contrairement à ce qu’il prétend, D4rkMordsTaMort69 ne consomme pas de drogue. Il dit simplement ça pour tenter de passer pour une personne « cool », comme le feraient certains préadolescents bien immatures.

Anecdote n° 474 : Les erreurs de nombreux mots de D4rkMordsTaMort69 forment des jeux de mots ou même des mots différents. Il y a par exemple « aïePhone » (pour « iPhone »), « lune » (pour « l’une »), « seinthétizée » (pour « synthétisée »), ou encore « trait » (pour « très »).

Anecdote n° 475 : « La qualité de “l’argumentation” et du léchage de bottes dignes de Nadine Morano et Marlène Schiappa » comme dit par le Général est en référence à de nombreux reproches et insultes adressées assez souvent à ces politiciennes (notamment par les internautes).

Anecdote n° 476 : La partie où j’insulte très vulgairement le jeu avant de lancer la véritable critique a été faite dans le même esprit que les jurons de testeurs de jeux au langage bien grossier comme le Joueur Du Grenier ou l’Angry Video Game Nerd. D’ailleurs, de nombreuses insultes que j’ai proférées sont dérivées de certaines déjà utilisées par ce dernier, notamment à celles qu’il utilise contre le jeu Dr. Jekyll and Mr Hyde dans cette vidéo (et à cet instant précis. Des sous-titres en français sont disponibles si cela vous intéresse).

Anecdote n° 477 : L’avertissement avant le début de la véritable critique est une parodie des avertissements que je mets au début de toutes mes critiques. Au lieu d’avertir sur de potentiels spoilers, celle-ci avertit à la place de la médiocrité du jeu, et ce d’une manière bien exagérée et comique.

Anecdote n° 478 : Les couleurs des titres des différentes sections de la véritable critique sont toutes censées évoquer des choses répugnantes ou simplement mauvaises (comme de la saleté, de la rouille, ou des excréments), ce qui est une manière supplémentaire pour moi de me moquer du jeu.

Anecdote n° 479 : Cet article fut ma première utilisation de flashbacks dans mes contenus publics.

Anecdote n° 480 : Le premier flashback fait presque exclusivement des références à de nombreux studios fermés par Electronic Arts et du devenir -souvent bien décevant- de leurs créations (comme Mass Effect Andromeda qui a déçu de nombreux passionnés de Mass Effect).

Anecdote n° 481 : Le « Non » prolongé que je hurle après les tristes annonces du Général est en référence au cultissime cri de Dark Vador quand celui-ci apprend la mort de Padmé. D’ailleurs, un lien vers une vidéo de cette même scène de Star Wars est inséré dans le mot.

Anecdote n° 482 : La fin du premier flashback fait référence à la récente mauvaise réputation de Bethesda, qui a notamment été causée par leur jeu Fallout 76 qui fut une immense déception pour un grand nombre de joueurs. En effet, le jeu est sorti dans un état désastreux et de nombreuses controverses ont eu lieu autour de celui-ci comme de la publicité mensongère autour de l’édition spéciale du jeu ou encore d’une fuite de données personnelles des joueurs.

Anecdote n° 483 : Le Général qui évoque l’idée que le prochain jeu The Elder Scrolls sera un battle royale (ce qui est hautement improbable) est en référence à la récente mode des jeux battle royale qui a été critiquée par de nombreux joueurs notamment à cause de la présence trop importante du genre dans les jeux vidéos récents.

Anecdote n° 484 : Le Général fait également référence juste après aux mods payants que Bethesda souhaitait proposer. Cette tentative d’imposer des mods payants dans leurs jeux a causée une importante controverse qui résulta en l’annulation de ces mods payants. Bethesda a finalement créé un concept similaire à travers le Creation Club (pour Fallout 4 et Skyrim) dans lequel ils ont pu ajouter leurs propres contenus payants, ce qui a généré également une controverse.

Anecdote n° 485 : Juste après les paroles du Général sur Bethesda, Marty fait référence à l’une des plus célèbres citations de Todd Howard (le directeur et producteur exécutif de Bethesda Game Studios) en disant « It just works ». Ceci est en référence à la présentation de Fallout 4 faite par Todd Howard et au moment où il avait prononcé la célèbre phrase pour décrire l’une des fonctionnalités du jeu. Cette citation a été depuis très fréquemment utilisée par les communautés des jeux de Bethesda, et le plus souvent dans le but de se moquer de l’entreprise et de ses erreurs (comme les bugs très communs dans leurs jeux, ou l’échec que fut Fallout 76). La référence est également continuée tout juste après avec une image en noir et blanc de Marty et la citation juste à côté de lui.

Anecdote n° 486 : La légende de l’image où Marty dit « It just works » (« It’s not a bug, it’s a feature ») est en référence au mème « It’s not a defect, it’s a feature ». Celui-ci consiste à présenter comiquement une défaillance d’un produit comme une fonctionnalité au lieu d’une erreur. Ce mème a récemment été réutilisé ces dernières années en guise de blagues sur Bethesda et des très nombreux bugs dans leurs jeux.

Anecdote n° 487 : Scarab qui ne comprend pas pourquoi Fallout 76 est nommé ainsi et non pas « Fallout 5 » est en référence à des blagues assez communes sur les noms de certains jeux et de leurs suites. Ces blagues touchent surtout des jeux de Nintendo 64 comme les jeux de cette console portaient souvent un « 64 » dans leur nom. Certains plaisantent donc sur l’absence des 63 jeux sortis auparavant, et sur un possible 65ème jeu. Bien entendu, cette blague a surtout été utilisée ici pour mettre à nouveau en valeur le bas intellect de Scarab qui n’est même pas capable de comprendre des choses basiques.

Anecdote n° 488 : Blobor qui dit spécifiquement « ferme ta boîte de conserve » à Scarab a été choisi pour coller avec l’ambiance de Fallout. En effet, Fallout se déroule dans un univers post-apocalyptique qui fut dévasté par une guerre nucléaire globale. On trouve donc de nombreuses ruines et décharges dans les jeux de la saga, et des objets typiques de ce genre d’ambiance comme des boîtes de conserve.

Anecdote n° 489 : Le deuxième flashback est un condensé des mauvaises pratiques et divers problèmes qui sévissent dans de nombreux jeux mobiles.

Anecdote n° 490 : Devilia qui dit « Parce que le Japon » est en référence à What The Cut!?, et plus particulièrement à l’épisode numéro 2 sur le Japon où Antoine Daniel utilise cette phrase pour expliquer comiquement la bizarrerie des vidéos japonaises qu’il présente. En plus de la référence, ceci fut choisi spécifiquement en raison de la grande part du Japon dans les jeux mobiles et notamment dans les gacha games qui regorgent bien souvent de pratiques malhonnêtes, le principe du gacha étant déjà malhonnête en lui-même. Devilia sort à nouveau cette référence dans le troisième flashback.

Anecdote n° 491 : Le troisième flashback est un condensé de problèmes que moi et de nombreux autres joueurs reprochons à Electronic Arts.

Anecdote n° 492 : Les suites de Command & Conquer auxquelles je fais référence dans le troisième flashback sont Command & Conquer 4 Le Crépuscule du Tibérium (pour le « pseudo-STR édition éco+ où on peut même pas construire de bâtiments »), Command & Conquer Tiberium Alliances (pour le « jeu web cheapos complètement inutile et osef »), et Command & Conquer Rivals (pour le « jeu de merde sur mobile gavé de micro-transactions »). Ces trois jeux ont tous été peu appréciés par la communauté de Command & Conquer, voire même hautement détestés par un bon nombre de joueurs.

Anecdote n° 493 : Ma mention des « derniers jeux Harry Potter si nuls comparés aux anciens » est en référence au fait que les jeux vidéos Harry Potter principaux ont connu une chute progressive de qualité depuis le jeu Harry Potter et la Coupe de feu. Cette baisse de qualité a été toute autant constatée par la presse que par de nombreux joueurs, et s’étend surtout jusqu’à Harry Potter et les Reliques de la Mort – Deuxième Partie.

Anecdote n° 494 : Le Général qui chante « AMERICA! FUCK YEAH! » est en référence à l’expression éponyme qui est apparue pour la première fois dans la chanson America : Fuck Yeah! du film Team America, police du monde. La chanson était surtout une satire du patriotisme américain. La référence est utilisée ici pour se moquer d’Electronic Arts qui est une entreprise américaine et a été nommée plusieurs fois « la pire entreprise des États-Unis » (et « l’une des pires » le reste du temps) par les consommateurs. Évidemment, c’est le Général qui l’utilise comme celui-ci est anti-américaniste.

Anecdote n° 495 : Lors du passage parlant du choix de sortir exclusivement le jeu sur mobile, Marty fait une référence à la controverse autour de l’annonce de Diablo Immortal en disant « QuOi ? VoUs AvEz pAs dE pOrTaBlEs, LeS gArS ? ». Cette phrase est en référence à la réponse de l’un des intervenants de la conférence (« Do you guys not have phones? ») face aux réactions mécontentes des joueurs. Cette réponse n’a finalement fait que de renforcer le mécontentement, et est souvent citée d’une manière bien ridicule en guise de moquerie sur Diablo Immortal et sur les jeux qui deviennent exclusifs aux smartphones.

Anecdote n° 496 : La façon dont cette même citation a été écrite est semblable au mème Mocking SpongeBob. Dans celui-ci, un texte est répété par Bob l’Éponge avec cette même écriture ridicule pour se moquer d’une opinion ou d’un point de vue.

Anecdote n° 497 : La réponse de Scarab à la suite de la citation est en référence à la phrase la plus connue de Nabilla (« Non, mais, allô, quoi ! »). En plus de faire suite comiquement à la citation originale, c’est également en référence au fait de téléphoner à travers l’interjection « allô » ce qui est évidemment en lien avec les smartphones.

Anecdote n° 498 : La légende de l’image de l’abonnement premium du jeu (« ACHÈTE MA MERDE ! ») est en référence à un running gag du Joueur Du Grenier utilisé pour se moquer du merchandising. Celui-ci était apparu pour la première fois dans la vidéo sur les dessins animés basés sur des jouets sous la forme d’une chanson qui parodiait l’opening de Beyblade.

Anecdote n° 499 : Le moment où je dis que le scénario du jeu « n’est qu’un point de détail » et où Marty répond « n’est-ce pas ! » est une nouvelle référence à Jean-Marie Le Pen, et surtout à la polémique autour de ses propos sur les chambres à gaz.

Anecdote n° 500 : La partie où je dis que le jeu est « aussi vide que le catalogue de jeux de la Virtual Boy » est en référence à la quantité extrêmement faible de jeux vidéos sortis sur la console. En effet, la Virtual Boy n’a eu droit qu’à 22 jeux (dont 8 exclusifs au Japon, et 3 exclusifs aux États-Unis), ce qui est absolument ridicule pour une console de jeu vidéo et surtout pour une machine de Nintendo.


Auteur : Mortamon Y.

Écrivain à l’imagination débordante, passionné de jeux vidéos, et prêtre de la Sainte Prune. Quand je ne suis pas occupé par mes romans, je crée principalement des fictions, des critiques, des anecdotes et des articles wikis autour de mes créations, des annonces concernant mon actualité, et divers autres contenus. Si vous le voulez bien, passez donc un agréable séjour dans mes multiples mondes imaginaires...

2 réflexions sur « Anecdotes 451 à 500 – Blogs et autres »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.