Premières informations sur mes romans

Infos sur mes premiers romans, et « invitée surprise »…

Salutations… C’est enfin le 13 décembre 2018, la date à laquelle je comptais originellement sortir mon premier livre. Ayant bien changé entre-temps mon planning de sortie des romans, nous allons donc à la place utiliser cette date pour faire ma toute première annonce sur mes plus grands projets. Bien entendu, je vais rester assez vague sur les informations données, étant dans la terrible jungle d’Internet où rôdent des centaines de voleurs sauvages sans aucun scrupule, il vaut mieux éviter de dévoiler toutes ses idées en public.

Commençons avec le premier roman, celui-ci sortira très probablement l’an prochain (sûrement entre le 13 juin 2019 et le 13 décembre 2019, ces deux dates précises étant incluses). Je ne dévoilerais pas encore son titre, mais une partie du titre précédemment dissimulée sera tout de même dévoilée sur la page Œuvres. Pour l’instant, nous utiliserons l’ancien nom que j’utilisais à l’origine pour sa saga : « Univers des Légendes » (auparavant, je l’écrivais en anglais, ce qui donnait donc « Universe of Legends »). Univers des Légendes prendra place dans un monde immensément vaste ; une version parallèle de notre monde y est présente, mais ne représente quasiment rien dans ce grand univers, au point que notre galaxie n’y serait en termes de taille qu’un grain de sable dans un désert qui couvrirait une planète entière, c’est vaste à ce point-là. L’ensemble de ce monde sera divisé en des dizaines d’univers (pour éviter des confusions, nous désignerons l’intégralité de ce monde par le terme « univers », et les univers tout juste mentionnés par « sous-univers ») contenant eux-mêmes des billions de galaxies, des trillions de planètes et d’astres divers ; il y aura aussi des centaines de mondes dont la forme sera semblable à l’idée que l’on se fait de la Terre plate, mais en plusieurs centaines de fois plus grand et en bien plus fantastiques.

Marty : « La Terre est plate ! On vous l’avait bien dit ! »

Mortamon Y. : « Attends, tu te moquais pas des gens qui croient à la Terre plate, toi, dans le Chapitre 3 ? »

Marty : « Oui, mais il n’est pas encore officiellement sorti ! Donc ça ne compte pas !… Et puis bouge-toi le cul pour le finir, ça fait quatre mois qu’on attend ! Fainéant ! »

Mortamon Y. : « Ça vient, il est presque prêt… »

Marty : « C’est pas ce que tu disais il y a deux mois !? »

Mortamon Y. : « Oui, c’est ce que je pensais naïvement, puis il y a eu bien des complications, et j’ai presque pas eu le temps de bosser dessus lors des deux derniers mois… mais là c’est certain ! Il reste quelques portions de l’histoire à terminer, quelques passages à retravailler, la cohérence à vérifier, la correction à finir, quelques photos à prendre, et le tour est joué ! Bon, maintenant, casse-toi, on parle d’un sujet beaucoup plus important… »

EDIT : Il est sorti en mai 2019, lol. Vous avez tout le droit de vous moquer de moi, pour la peine !

Bien entendu, même si cet univers est si vaste et offre donc une quantité hallucinante de possibilités, jamais nous n’irons visiter absolument tout ce qui existe dedans, faut bien être réaliste. Si je voulais juste montrer autant de choses que possible, il faudrait bâcler le travail et privilégier la quantité au détriment de la qualité ; or je préfère de loin la qualité.

Cette saga se focalisera sur deux espèces : les anges et les démons. Mais attention, ces anges et démons seront bien différents de leur version religieuse d’origine, au point qu’ils n’ont en commun que le nom de leur espèce, leur lien avec la lumière et les ténèbres, en partie leur apparence, et le paradis comme l’enfer existeront sous une forme alternative dans cet univers. Ces êtres seront donc bien différents de leurs représentations originelles et des idées établies sur eux ; pour vous donner un exemple de différence, les démons ne seront en rien des êtres de nature malfaisante dans cet univers, tout comme les anges ne seront pas tous forcément bienfaisants. La vie de ces êtres sera relativement semblable à la vie en société civilisée, mais en bien plus libre et bien plus… « magique » !

Le livre fera donc peu dans le genre du réalisme (le réalisme est d’ailleurs une des choses que j’aime faire le moins dans mes créations) ; je ne suis même pas sûr à quel genre correspondrait exactement mon œuvre (j’imagine que la fantasy s’en approcherait le plus), ce sera donc du surnaturel constant, et la magie — comme on la nomme — fera partie intégrante de l’univers et sera même plutôt banale et quelque peu secondaire dans certains de ses aspects ; mais ce n’est pas pour autant qu’il ne doit pas y avoir de logique et que tout puisse être justifié par un « ta gueule c’est magique », l’univers se devra de rester cohérent et aura donc des règles clairement établies. Et au vu des pouvoirs et de la puissance des êtres vivants dans cet univers, des limitations raisonnables seront imposées pour que l’histoire puisse fonctionner et avoir ses effets sur les lecteurs. Plus ou moins tout sera différent dans cet univers de ce à quoi nous — les humains — sommes habitués dans la réalité. La nature, la politique, la biologie, l’alimentation, la reproduction, etc. n’auront presque rien à voir avec ce que l’on connaît.

Les anges et les démons de cet univers seront des êtres immensément puissants, au point que les anges et les démons moyens seraient capables de raser une ville humaine tout entière s’ils le désiraient ; et l’armement humain ne pourrait — au mieux — que leur causer des égratignures… alors, ne parlons même pas des individus les plus entraînés, ou des divinités existant au-dessus ! Le roman aura d’ailleurs une grande focalisation sur l’action, les combats seront bien détaillés et fort impressionnants en matière de proportions qu’ils peuvent atteindre. En dehors de l’action souvent présente dans mes créations, l’accent est également mis sur l’aspect aventure. Bien des thématiques seront explorées ; s’il y a quelque chose que vous devez retenir dans mes œuvres, c’est qu’elles peuvent être très imprévisibles, et avec un univers comme celui d’Univers des Légendes, n’importe quoi peut y arriver ! De la fantasy, de la science-fiction, du réalisme, de l’horreur, du fantastique, du merveilleux… tout est possible !

J’imagine cette saga depuis de nombreuses années, si je ne me trompe pas, mes premières grandes idées pour elle existaient déjà vers 2009 ! Et mon esprit avait déjà concocté quelques idées tout au long de mon enfance. Pour dire, l’essentiel des personnages principaux et des moments les plus importants de l’histoire de la saga était déjà créé dès 2013 ! Ce projet est donc un rêve que j’ai depuis une bonne partie de ma vie. Puisqu’on en vient aux personnages, chaque épisode changera de protagoniste (bien qu’un certain nombre reviendra au cours de la saga). Le premier roman suivra surtout deux personnages, mais il ne commencera que par un seul membre du duo qui sera le protagoniste.

La saga d’Univers des Légendes sera ma saga principale et aura donc le plus de livres ; mais si elle plaît très peu et que je finis moi-même par ne pas être satisfait de l’ensemble de la saga sur le long terme, j’accorderais plus d’importance à une autre, et je condenserai les différents épisodes de la saga Univers des Légendes de sorte qu’elle soit bien plus rapidement achevée, mais ait tout de même droit à sa conclusion.

Je ne vais pas en dire plus, je tiens à conserver le secret jusqu’à l’annonce finale. Mais pour celles et ceux qui voudraient en savoir un peu plus malgré tout, quelques détails supplémentaires seront donnés dans une news privée sur ma page Tipeee. Je voulais à l’origine faire des annonces discrètes à travers des réseaux moins utilisés par le grand public comme Google+, LinkedIn, ou Path, voire sur des sites très peu utilisés ; mais j’ai finalement décidé que le système de news privées payantes sur Tipeee serait parfait pour cette tâche ; ceci permettra en plus de récompenser davantage celles et ceux qui désirent me soutenir financièrement, tout en offrant plus de discrétion à ces annonces spéciales.

Ce premier livre sera publié en auto-édition au format ebook (une version papier est prévue, mais tout ça dépendra du potentiel coût lié à ce format), et je ferais très probablement de même pour tous mes autres romans. Cette décision d’éviter l’édition traditionnelle s’explique notamment par plusieurs principaux motifs : tout d’abord la liberté artistique, je ne veux en aucun cas que mon œuvre soit modifiée par quelqu’un d’autre, ou que l’on me contraigne à effectuer un quelconque changement ; les droits d’auteurs, je veux que mes créations m’appartiennent totalement ; ensuite l’autonomie, je désire être mon propre patron et ne pas avoir à suivre des consignes qui pourraient m’être données par un éditeur (par exemple, on pourrait m’imposer de faire une suite à une œuvre à laquelle je ne voudrais pas en donner) ; viennent enfin les revenus, la part de rémunération des auteurs dans le cas de l’édition classique est absolument ridicule alors que ce sont eux qui font l’essentiel du travail, voulant vivre de ma passion, l’édition traditionnelle n’est donc pas une solution appropriée pour moi.

Concernant les plates-formes de publication, je prévois pour l’instant de publier sur Amazon KDP (il est probable que je commence par les publier dans le programme KDP Select, ce qui demandera en retour que le livre reste exclusif à Amazon pendant trois mois), sur TheBookEdition, sur Fnac.com, ou encore sur Tipeee sous forme de contrepartie. Si vous êtes intéressés par l’idée d’acheter mes romans, je vous recommande de vous familiariser d’avance avec ces plates-formes afin de pouvoir rapidement vous procurer le livre à sa sortie. Concernant le prix, le premier roman devrait coûter 2,99 € (afin de pouvoir profiter de la redevance maximale), le prix des autres livres dépendra leur taille (la tranche de prix devrait être entre 0,99 € et 5 €. Des livres gratuits seront également proposés à l’avenir). Étant un épisode important, j’aurais pu très bien choisir un prix plus haut pour celui-ci, mais étant encore inexpérimenté, il serait injuste de donner un prix plus élevé quand la qualité de mon travail est encore incertaine.

Le premier livre d’Univers des Légendes sera donc comme un épisode pilote. Il introduira principalement les fondations de mon univers principal et servira surtout à collecter des critiques pour que je puisse savoir exactement ce qui marche ou ne marche pas dans mes créations. Je compterais donc sur vous pour critiquer mes œuvres afin que je puisse m’améliorer. Vous pouvez d’ores et déjà commencer avec mes fictions actuellement disponibles, à savoir L’Aventure de Marty – Chapitre 1, et L’Aventure de Marty – Chapitre 2 ; même si celles-ci ont des choix artistiques précis comme le ridicule volontaire des dialogues, ce n’est pas pour autant qu’elles sont à l’abri des critiques, et ce qu’elles soient positives ou négatives. Vos retours seront importants pour que je puisse devenir un meilleur écrivain ; en tant que créateur, il est fort difficile pour moi de constater ce qui va ou ne va pas dans mes œuvres, votre aide sera donc bien précieuse.

Pour finir, parlons rapidement de mon plus grand projet… Il est si ambitieux que je ne sais même pas en quelle année il sortira… il y a même une infirme possibilité qu’il sorte d’ici une dizaine d’années ! Mais pour l’instant, je prévois tout de même une sortie entre 2020 et 2022… Ce projet a commencé en août 2017, de toutes les sagas que j’ai imaginées c’est donc l’une des dernières en date. Je ne dirais rien dessus, si ce n’est qu’il combine « l’ADN » de toutes mes sagas prévues ; et que je vais bien prendre le temps de travailler dessus et d’attendre vos retours sur mes autres œuvres avant de le mettre à la vente. Je tiens à ce que ce roman colossal soit un pur chef-d’œuvre, je veux tout autant le rendre long que qualitatif ; peu importe le temps nécessaire pour lui donner naissance, je tiens à ce qu’il soit aussi proche de la perfection que possible (étant donné que la perfection n’existe pas).

Bref, c’était une première annonce sur les plus grands projets que comptent réaliser ces prochaines années. J’espère que vous aurez apprécié, et que ces livres vous intéressent malgré le peu que j’ai pu en dire. Si vous avez de l’expérience dans l’écriture, n’hésitez pas à me donner des conseils, toute aide est la bienvenue afin que je puisse offrir les meilleurs contenus possible. Concernant les blogs, le Chapitre 3 arrive bientôt (les reports, c’est fini !) ; les deux critiques annoncées depuis belle lurette devraient être disponibles avant la fin du mois. Les anecdotes passeront à une quantité de 50 par article, et les articles du MortaWiki ainsi que quelques surprises débarqueront sous peu… Oh, et la page Facebook va enfin devenir active ! Vous pourrez m’y suivre pour être rapidement informé de mon actualité !


Bon, bah, voilà… C’est tout ce qu’il y avait dire… Merci d’avoir lu, et à la prochaine ! Rendez-vous dans le Chapitre 3 !…

Fille inconnue de petite taille : « “OBJECTION !” »

Mortamon Y. : « Non, pas encore toi !… »

Fille : « Eh, si ! Et ne recommence pas avec tes excuses bidon, je veux avoir mon rôle, et je le veux maintenant ! »

Mortamon Y. : « Non, Devilia ! Je t’ai déjà dit à la fin de la critique de Dungeon Keeper d’attendre le premier Journal Du 13 ! Ce qui peut même prendre plus d’une année le temps que tout soit prêt ! »

Devilia : « Je m’en fous de commencer le JD13 maintenant ! Je veux juste mes apparitions dans tes conneries de blogs ! Je ne vais pas attendre un siècle avant d’enfin être un personnage actif ! Alors, présente-moi enfin ! »

Mortamon Y. : « Mais c’est trop dangereux ! Tu pourrais briser le quatrième mur si fort que ça pourrait fissurer l’espace et le temps, et anéantir toute la réalité ! Ou tu pourrais… »

Elle sortit un lance-pierre de la poche gauche de son blazer, et s’en servit pour tirer un stylo droit dans les « bijoux de famille ».

Devilia : « Te casser littéralement les couilles ? »

Mortamon Y. : voix faible et suraiguë « OUI… et au sens figuré aussi… »

Devilia : « Maintenant, fais ce que tu as à faire ! Les pigeons… Euh, les braves lecteurs qui te suivent méritent de savoir à quoi je ressemble ! Ils ne connaissaient même pas mon nom alors que je suis là depuis un mois ! Fais-leur savoir à quel point je suis adorable, intelligente, gentille, et parfaitement généreuse ! »

Mortamon Y. : « Je ne peux pas dénier la première qualité, par contre, pour les trois autres… »

Elle prit un autre stylo, et tira de nouveau avec le lance-pierre… encore droit dans le mille.

Devilia : « Alors ? Tu peux reformuler ? Je ne suis pas sûre qu’ils ont bien compris ce que tu as dit sur mon doux caractère… »

Mortamon Y. : voix étouffée« J’ai rien dit… »

Devilia : « J’espère pour toi que tu ne veux pas faire d’enfants, tu risques de devenir vite stérile à ce rythme… »

Bleu : « Aussi stérile que ce dialogue ? »

Elle fronça légèrement les sourcils, et chercha du regard autour d’elle sans trouver d’où venait la voix.

Devilia : « Qui a dit ça ? »

Elle prit encore un stylo, et banda le lance-pierre vers la même cible.

Mortamon Y. : « Mais c’est pas moi qu’à dit ça ! »

Devilia : « Oh, il faut bien désigner un coupable. »

Elle tira à nouveau sur le même emplacement.

Mortamon Y. : voix faiblarde « C’est juste de la cruauté gratuite !… »

Devilia : « Ça, c’était pour la torture du mois dernier… C’était pas cool les crayons dans les trous de nez à coups de fronde… »

Mortamon Y. : « Désolé, mais en même temps, tu l’avais bien cherché… »

Devilia : « Redis un truc de ce goût-là, et… »

Elle tira à nouveau pile sur l’entrejambe.

Mortamon Y. : se tord de douleur « OK ! »

Devilia : « Mieux ! Maintenant que tu es impuissant, tu n’as plus rien à perdre, alors… »

Mortamon Y. : « Vraiment ? C’est littéralement l’une des seules choses corporelles qui n’ont aucune importance à mes yeux ! »

Elle sortit un couteau de la poche droite de son blazer, et le plaça sur son lance-pierre qu’elle banda.

Devilia : « Si tu veux, l’asexuel, je peux toujours t’enlever les yeux… et tous tes organes vitaux avec. »

Mortamon Y. : « Tu as bien conscience que tu n’existeras plus, si tu fais ça ? »

Devilia : « Tu as bien conscience que de toute façon tout ça n’est déjà que de la fiction, et que donc ce genre de problèmes ne se pose pas dans ce stupide contexte de comédie ? »

Mortamon Y. : « Effectivement… »

Devilia : « Donc, retourne dans ton personnage ! Et revenons à notre tir aux organes ! Vais-je enfin avoir ma place ici, où est-ce que j’aurais à te transformer en soupe à viande pour la prendre de force ? »

Mortamon Y. : « Je déteste ma vie… »

Devilia : « Alors !? »

Mortamon Y. : « C’est bon ! T’as gagné… »

Devilia : « Je préfère ça !… Tu vois, c’était pas si difficile ! »

Mortamon Y. : « Je sens que je vais le regretter… »

Elle banda à nouveau le lance-pierre.

Devilia : « Qu’est-ce que t’as dit ? »

Mortamon Y. : « Rien… »

Devilia : « Alors, procède maintenant à la description ! »

Mortamon Y. : « Très bien… »

Devilia est une jeune adulte âgée de 18 ans et de petite taille (1,59 m). Ses cheveux lisses de couleur jaune-orangé sont très longs et descendent jusqu’au bas de son thorax, ils disposent d’une courte frange aux petites mèches pointues. Ses adorables yeux ronds pétillants sont assez grands et de couleur améthyste. Sa peau est assez dorée, elle est d’une corpulence normale (bien qu’ayant des grammes en trop, ce qui est dû à une surconsommation de bonbons et de chocolat), et elle est très peu musclée. Malgré ses muscles faibles en apparence, elle dispose d’une force surhumaine qui est suffisante pour briser des murs en béton avec ses poings. Elle est également suffisamment résistante pour ne subir que de minuscules égratignures face à des balles d’armes à feu.

Devilia : « Je suis la plus forte du monde ! »

Mortamon Y. : « Attends de voir mes romans, et ta puissance sera aussi insignifiante que celle d’un acarien face à une planète de la taille de Jupiter. »

Marty : « Et de toute façon, c’est moi le plus fort ! »

Devilia : « Mais d’où viennent ces voix à la fin !? »

Mortamon Y. : « On s’en fout… continuons. »

Sa voix est quant à elle plutôt aiguë. Ses formes féminines sont assez peu prononcées, avec notamment une poitrine de taille assez faible, mais ses jambes sont belles et un peu larges. Son visage est tout ce qu’il y a de plus mignon, avec des traits assez petits et discrets, notamment en ce qui concerne son nez et ses oreilles, ses lèvres et ses sourcils sont eux assez fins.

Devilia : imite les grands yeux du Chat Potté et prends une voix innocente « Je peux avoir des bonbons ce soir, s’il te plaît ?… »

Bleuh : « C’est si irrésistible… je suis hypnotisé ! »

Mortamon Y. : « Arrête avec ces yeux ! Tu sais très bien que personne ne peut te refuser quoi que ce soit quand tu les fais ! Arrête de tricher ! »

Scarab : « Je peux avoir des bonbons, moi ? »

Blobor : « Non ! »

Elle ne met presque jamais du maquillage, mais elle vernit très souvent les ongles de sa main droite en couleur améthyste, et ceux de sa main gauche en couleur topaze. Il lui arrive rarement de vernir les ongles de ses deux mains en rouge. Elle porte toujours un grand nœud papillon en rubans dans ses cheveux sur le côté droit de sa tête, celui-ci est de couleur rouge et ses rubans ont une rayure blanche sur la bordure du bas. La tenue qu’elle porte le plus souvent est un blazer blanc à deux poches et au col noir. Ce blazer est décoré de rouge sur ses bords et a deux grandes rayures diagonales également rouges formant un double V sur sa partie inférieure. Elle porte également une courte jupe plissée de couleur noire, des chaussures blanches avec deux rayures rouges sur leurs côtés, et des chaussettes longues et rouges arrivant jusqu’à ses genoux.

Devilia : « Prosternez-vous face à mon style parfait ! Plèbe ! »

Mortamon Y. : « Tu as de la chance que je t’ai donné une apparence si unique, et encore plus que je t’autorise à la garder vu ton caractère… »

Devilia : « Tu aurais pu être un peu plus original sur les cheveux, au moins ! Presque toutes les héroïnes que tu as créées ont presque la même couleur de cheveux que moi ! »

Mortamon Y. : « Quoi, tu voulais des cheveux bleus ? »

Devilia : « Et passer pour une SJW ? Même pas en rêve ! »

Mortamon Y. : « Des cheveux roux, alors ? »

Devilia : « Laisse-moi garder mon âme. »

Mortamon Y. : « Des cheveux noirs ? »

Devilia : « Trop ordinaire. »

Mortamon Y. : « Des cheveux roses ? »

Devilia : « Trop girly. »

Mortamon Y. : « Des cheveux orange ? »

Devilia : « J’adore les carottes, mais je dis non… »

Mortamon Y. : « Des cheveux verts ? »

Devilia : « J’ai l’air d’une plante ? »

Mortamon Y. : « Des cheveux violets ? »

Devilia : « Tu te fous de ma gueule ? »

Mortamon Y. : « Des cheveux blancs ? »

Devilia : « … »

Mortamon Y. : « Des cheveux azur ? »

Devilia : « … »

Mortamon Y. : « C’est bien ce que je pensais. »

Si son apparence est extrêmement mignonne, cela contraste totalement avec son caractère… horripilant ! Il ne faut pas se laisser avoir par sa taille adorable et son visage irrésistible, ou même encore par sa voix de fillette… Devilia est très caractérielle… et ce dans le pire sens du terme… elle est moqueuse, vulgaire, avare, têtue, capricieuse, lunatique, sans-gêne, quelque peu sadique…

Devilia : « Ho ! Ho ! Stop ! Je vais te brûler au bûcher si tu ne corriges pas cette description calomnieuse sur-le-champ ! »

Mortamon Y. : « OK !… Euh… ton peu convaincant elle est gentille… polie… généreuse… »

Devilia : « Avec plus d’enthousiasme ! Hop ! Hop ! Hop ! »

Mortamon Y. : « E-elle est serviable !… Raisonnable ! Courageuse… cruelle… »

Devilia : « HUM ! »

Mortamon Y. : « I-Intelligente ! Et vraiment, vraiment… vraiment sympa !… C’est bon ?… »

Devilia : « Ça passe… »

Mortamon Y. : « On peut continuer, maintenant ? »

Devilia : « Tant que tu ne dis pas n’importe quoi… »

Mortamon Y. : « Alors… En fait, je crois qu’on a fait le tour de ce qu’il y avait à dire sur toi !… Quoique… Ah ! Je pourrai mentionner la malédiction dont tu souffres, et qui te fait rétrécir quand tu bâilles ! Même ta voix devient plus aiguë ! Et la seule façon pour toi de redevenir normale est de faire une bonne action ! Vu ton caractère, je te souhaite bonne chance… »

Devilia : « Je t’ai dit d’arrêter avec le n’i-importe… »

Elle se mit à bâiller, et soudainement, elle devint bien plus petite (au point de ne mesurer que 1,09 m).

Mortamon Y. : « Tu disais ? »

Devilia : « Mais ! C’est pas juste ! »

Elle tira la langue et se mit à bouder.

Mortamon Y. : « Alors… tu vas rester comme ça, ou bien… »

Devilia : « Être gentil avec toi ? Jamais de la vie ! »

Mortamon Y. : « Allez… Il suffirait que tu t’excuses pour ce que t’as fait la dernière fois à mes papiers… »

Devilia : « Non ! »

Elle se tourna et croisa les bras.

Mortamon Y. : « Allez… juste un petit effort… »

Devilia : « … »

Mortamon Y. : « C’est rien… je promets que je serais pas méchant avec toi. »

Elle hésita un moment, puis soupira.

Devilia : « OK… »

Elle se retourna et prit une voix innocente.

Devilia Y. : « Je suis désolée… je n’aurais pas dû détruire tout ton travail comme ça… »

Je lui fis une tape amicale sur la tête.

Mortamon Y. : « Tu vois, c’était pas si difficile ! »

Elle reprit sa taille normale, et tourna la tête tout en poussant un petit soupir.

Mortamon Y. : « Reconnais quand même un peu que tu as une sale attitude, bien souvent… »

Devilia : « Après tout, une partie du nom que tu m’as donné se traduit littéralement par “Diable”… Si subtil… »

Mortamon Y. : « Bien, je crois qu’on en a fini pour cette fois ! Bienvenue sur le blog, Devilia ! Tu seras maintenant la mascotte, et tu auras droit à des apparitions dans mes contenus ! »

Devilia : « Je pourrai peut-être même venir hanter certains vieux articles quand ils seront modifiés ! Tel un revenant, je viendrai hanter les morts !… Attends… c’est pas censé être l’inverse ? Peu importe ! J’irai jusqu’à hanter vos rêves ! »

Mortamon Y. : « Méfiez-vous, elle est sérieuse… »

Devilia : « Même qu’on a réalisé une nouvelle suite au film Les Griffes de la nuit, avec moi qui vole la vedette à Freddy ! »

Mortamon Y. : « Cela hante encore mes pires cauchemars… et pauvre Freddy… même lui ne s’en est pas sorti indemne… »

Devilia : « Vous avez intérêt à m’aimer !… Ah, et n’oubliez pas de voter pour le nom définitif du Journal Du 13 ! Ce stupide auteur est incapable de prendre des bonnes décisions par lui-même ! »

Le Journal Du 13 sera une série d’articles sortant tous les 13 (quand le premier numéro sortira). Celui-ci rassemblera plusieurs contenus, comme des petits épisodes de fictions où Devilia sera le personnage principal, des micro-critiques de jeux, des recommandations de musiques et de vidéos, des news concernant l’actualité du blog, etc. Hésitant sur le nom, je vous laisse donc choisir vous-même ! Vous pouvez même proposer votre propre idée en choisissant « Autre » ! La seule condition est que le nom proposé contienne un 13 !

Mortamon Y. : « Aussi, si les dialogues de mes romans suivent les règles habituelles d’écriture, j’écris presque toujours mes fictions avec ces dialogues simplifiés comme vous pouvez le voir ici ; mais je vais vous laisser choisir quel type de dialogues vous préférez pour les fictions, vous pouvez même me faire opter pour un type théâtral ! »

Voici un exemple pour que vous puissiez voir clairement la différence :

Type normal (dialogues de récit) :

« Mange ça ! dit Devilia en bandant son lance-pierre.

— Non ! Pitié ! » répondis-je à Devilia.

Type simplifié :

Devilia : « Mange ça ! » bande son lance-pierre

Mortamon Y. : se baisse « Non ! Pitié ! »

Type théâtral :

Devilia (bandant son lance-pierre) — Mange ça !

Mortamon Y. (se baissant) — Non ! Pitié !

Votez pour ce que vous désirez ! Sachez que ceci sera même appliqué aux fictions en cours, comme L’Aventure de Marty !

Devilia : « Et ne m’utilise pas comme cobaye pour tes exemples ! »

Mortamon Y. : « De quoi tu te plains ? Tu as eu le droit de me lancer trois stylos au visage juste pour ces démonstrations ! »

Devilia : « Et je m’apprête à en tirer un quatrième ! Jamais trois sans quatre ! »

Mortamon Y. : « En fait, c’est “jamais deux sans trois”… se prend un quatrième stylo Aïe !… »

Devilia : « Je suis plus exigeante. »

Mortamon Y. : « Pourquoi j’ai accepté de la laisser venir ?… Bref, ce sera tout ! À bientôt pour le Chapitre 3 qui va enfin arriver sur le blog, ainsi que la compilation des trois premiers chapitres sur le blog secondaire ! Merci d’avoir lu ! Et un grand remerciement à toutes les personnes suivant ce blog depuis déjà six mois ! J’espère que l’année suivante ne sera que meilleure ! Devilia, tu as quelque chose à dire aux lecteurs avant la fin de cet article ? »

Devilia : « Je vous ai à l’œil… »

Auteur : Mortamon Y.

Écrivain à l’imagination débordante, passionné de jeux vidéos, et prêtre de la Sainte Prune. Quand je ne suis pas occupé par mes romans, je crée principalement des fictions, des critiques, des anecdotes et des articles wikis autour de mes créations, des annonces concernant mon actualité, et divers autres contenus. Si vous le voulez bien, passez donc un agréable séjour dans mes multiples mondes imaginaires...

16 réflexions sur « Premières informations sur mes romans »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.