Anecdotes 351 à 400 – L’Aventure de Marty

Huitième compilation de 50 anecdotes sur L’Aventure de Marty (Chapitre 2)

Attention, ces anecdotes contiennent des spoilers. Ne les lisez pas si vous n’avez pas d’abord lu les fictions liées.

Liens vers les fictions liées :

L’Aventure de Marty – Chapitre 2

L’Aventure de Marty – Chapitre 2 (Version sans images)

Lien vers les anecdotes précédentes :

Anecdotes 301 à 350 – L’Aventure de Marty


Anecdotes concernant la version originale du Chapitre 2 (suite) :

Anecdote n° 351 : L’arme du Soldat-Roquette était incorrectement appelée un lance-missiles à plusieurs reprises.

Anecdote n° 352 : Le combat dans la Base Militaire commençait directement lors de l’arrivée du groupe de Marty dans la base.

Anecdote n° 353 : De ce fait, toutes les parties dans la base qui précèdent cette bataille étaient inexistantes.

Anecdote n° 354 : Du fait de l’absence de la carte, on ne découvrait pas les noms des lieux visités lors du Chapitre 2.

Anecdote n° 355 : Le Général était armé d’un fusil d’assaut, et non pas d’une mitraillette à air comprimé.

Anecdote n° 356 : Le Général n’était pas un Français, ce qui explique l’absence quasi totale de son long dialogue avec Marty et de toutes autres blagues sur sa nationalité.

Anecdote n° 357 : Il n’avait fallu que Marty et Vert pour vaincre le camion et le Soldat-Roquette. Le camion ne faisait que de tourner autour du groupe de Marty avec le Soldat-Roquette à l’arrière du véhicule jusqu’à ce que Marty jette la pelle sur les roues du camion. Vert partait ensuite à la poursuite du Soldat-Roquette.

Anecdote n° 358 : Champis fut celui qui fit échouer le Général en utilisant ses pouvoirs. Bleu et Champis l’ont ensuite attaqué après qu’il soit tombé au sol.

Anecdote n° 359 : La récompense accordée par le Général au groupe de Marty était à l’origine d’avoir la permission de se servir librement dans la base. C’est en entrant ensuite dans l’un des bâtiments que Marty a obtenu la casquette de policier.

Anecdote n° 360 : Lorsqu’il parlait de la récompense, le Général faisait une référence à la fin de sa phrase au Dr. Robotnik du dessin animé Les Aventures de Sonic quand celui-ci disait « Prrromotion ! ».

Anecdote n° 361 : La casquette de policier était décrite comme une casquette d’officier. Ce qui n’était pas vraiment incorrect du fait de son apparence similaire.

Anecdote n° 362 : Ce n’était pas que le sous-sol, mais l’intérieur de tous les bâtiments qui étaient en travaux, travaux qui étaient décrits comme abandonnés plus ou moins définitivement.

Anecdote n° 363 : La clé du QG n’était pas présente puisque le Quartier Général de Zombos n’avait pas de porte verrouillée.

Anecdote n° 364 : Le Quartier Général n’avait aucune description ni aucun véritable nom puisque les personnages l’appelaient simplement « repaire ».

Anecdote n° 365 : Le combat contre les sbires était en extérieur et se déroulait devant l’entrée du repaire.

Anecdote n° 366 : Marty atteignait Zombos directement en entrant dans le bâtiment sans que les sbires se mettent sur son chemin.

Anecdote n° 367 : Les militaires étaient directement présents pour la bataille.

Anecdote n° 368 : Le Gemax n’était pas présent lors du combat entre les amis de Marty et les sbires de Zombos dans le repaire.

Anecdote n° 369 : Le combat entre les amis de Marty et les sbires était bien plus bref.

Anecdote n° 370 : Zombos se battait à pleine puissance et était à égalité avec Marty.

Anecdote n° 371 : Le combat entre Marty et Zombos était bien moins détaillé et Marty ne faisait pas usage du poisson mystique.

Anecdote n° 372 : Bien que le poisson mystique était obtenu dans le chapitre original, son utilisation n’a jamais été mentionnée.

Anecdote n° 373 : Gargantia avait également des répliques faites d’onomatopées comme les bêtes non douées de la parole. Elles ressemblaient à ceci : « Gargantia : “GRAAAAAAAAAARGH !!!” ».

Anecdote n° 374 : Zombos n’avait aucun désir de tester les capacités des amis de Marty. Il souhaitait simplement les éliminer.

Anecdote n° 375 : En réponse au « Zom-nul » (originellement écrit « Zomnul ») de Bleu, Zombos l’avait surnommé « Blarbin ».

Anecdote n° 376 : Zombos maltraitait ses sujets uniquement par cruauté et non pas pour les motiver.

Anecdote n° 377 : Zombos n’éprouvait aucune forme de respect et de reconnaissance envers les clones.

Anecdote n° 378 : Zombos avait d’ailleurs fait lui-même la blague sur la crise d’adolescence.

Anecdote n° 379 : Le combat entre les amis de Marty et le groupe de Zombos se résumait uniquement à une brève description qui indiquait qu’ils chargeaient les uns contre les autres.

Anecdote n° 380 : Seule la partie du combat où Marty utilisait sa magie contre Gargantia était mentionnée et elle ne se résumait qu’à Marty qui se téléportait pour frapper Gargantia.

Anecdote n° 381 : Gargantia était simplement vaincue en recevant plusieurs coups tout en étant confuse à cause de la magie de Marty. Elle s’enfuyait ensuite en brisant le mur pour rejoindre Zombos à l’extérieur qui était sur le point de perdre.

Anecdote n° 382 : Gargantia ne pouvait pas cracher de rayons d’énergie et ne disposait que d’attaques physiques.

Anecdote n° 383 : Zombos et son groupe partaient simplement à pied.

Anecdote n° 384 : La pièce d’or était obtenue après que Zombos l’ait volontairement laissée tomber en partant.

Anecdote n° 385 : Le chapitre se terminait immédiatement après la défaite des forces de Zombos et se concluait sur cette réplique de Marty : « Bon… on a gagné ! Nous les reverrons… rentrons… nous avons beaucoup à préparer ! ».

Anecdote n° 386 : De ce fait, toute la partie où le groupe et les clones rentraient chez eux était complètement absente.

Anecdote n° 387 : Les patins à roulettes n’avaient aucune utilisation autre que la modification du skateboard.

Anecdotes concernant les noms des personnages :

Anecdote n° 388 : Verht, Bleuh, et Champhis sont simplement les noms de leurs modèles, mais avec un « h » ajouté.

Anecdote n° 389 : Bien que la méthode de clonage n’était jamais expliquée dans la version originale, le « h » de leur nom a toujours évoqué le « h » du mot « champignon », ce qui est en lien avec la méthode de clonage finale.

Anecdote n° 390 : Le « h » de leur nom était simplement choisi pour créer les noms les moins originaux possible, de la même façon qu’ont été nommés Vert, Bleu, et Champis.

Anecdote n° 391 : Le nom de Gemax est un mélange de « gemme » et de « max ». Ce qui évoque à la fois son corps constitué de gemmes, et ce qui devait évoquer que son espèce devait être la puissance maximale que pourraient atteindre des gemmes magiques.

Anecdote n° 392 : Le nom de Gargantia est une dérivation du mot « gargantuesque » lui-même basé sur le nom du géant Gargantua, ce qui évoque surtout la force et le corps imposant de Gargantia.

Anecdote n° 393 : Le nom de Gargantia devait aussi évoquer ses rugissements dont la prononciation était très similaire au début de son nom.

Anecdotes concernant les personnages :

Anecdote n° 394 : Les clones ont été choisis en tant que personnages, car ils faisaient partie des rares jouets que je détenais en double.

Anecdote n° 395 : Le Camionneur est le premier personnage inédit de la version définitive de L’Aventure de Marty (mais le camion en lui-même apparaissait déjà dans la version originale).

Anecdote n° 396 : En réalité, le Gemax n’est pas un jouet, mais simplement une décoration d’un rideau qui a été détachée, car elle était gênante. Puisque l’objet a une forme qui se prête bien au jeu, il fut finalement utilisé en tant que jouet et en tant que personnage.

Anecdote n° 397 : Le Gemax est le premier personnage d’une de mes fictions publiques à ne pas être un jouet.

Anecdote n° 398 : Le Gemax est le premier personnage d’Aventures de Jouets à ne pas être un jouet.

Anecdote n° 399 : Le Gemax est le premier personnage de L’Aventure de Marty à ne pas être un jouet.

Anecdote n° 400 : Le Gemax est le premier personnage d’une de mes œuvres publiques à être complètement muet. Il n’a même pas eu de « répliques » qui évoquent son silence dans la version originale.


Anecdotes suivantes :

Anecdotes 401 à 450 – L’Aventure de Marty

Auteur : Mortamon Y.

Écrivain à l’imagination débordante, passionné de jeux vidéos, et prêtre de la Sainte Prune. Quand je ne suis pas occupé par mes romans, je crée principalement des fictions, des critiques, des anecdotes et des articles wikis autour de mes créations, des annonces concernant mon actualité, et divers autres contenus. Si vous le voulez bien, passez donc un agréable séjour dans mes multiples mondes imaginaires...

10 réflexions sur « Anecdotes 351 à 400 – L’Aventure de Marty »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.